Mille et une nuits, Éclats d’Orient

Version traditionnelle avec conte mis en scène et chorégraphié introduisant les pièces suivantes : Danse du serpent,Danse du Génie,Hammam, Danse des esclaves,Danse des foulards
Nul n’ignore que Shéhérazade, chaque nuit, jusqu’à l’aube, contait une nouvelle histoire au roi Shahrayar, afin qu’envoûté par la magie du conte, le souverain ne mette fin à ses jours.
C’est en ces mots que commençait l’une d’elle : « Au temps du calife Haroun er Rachid, il vivait à Bagdad un pauvre porteur de charges … »
. Version plus contemporaine, sans conte, présentant une version revisitée de manière plus contemporaine à travers les pièces suviantes : Salomé,Danse des foulards,Danse des esclaves,Danse des sequins, RNBelly